• FORUM CITOYEN
    FORUM CITOYEN
    Initiative de CE-JILAP, CEDH et OHJ;
    un espace de plaidoyer pour la réforme de la Justice en Haïti.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Comment améliorer la situation de nos paysans ?
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Quels programmes pour la survie de nos enfants ?
INTERVIEW / VIOLENCES SEXUELLES SUR LES FILLETTES, GROSSESSES PRÉCOCES : PROBLÈMES DE SOCIÉTÉ ADRESSÉS PAR KAY FANM PDF Imprimer Envoyer

E-L.-Pour la question des grossesses précoces, quelles sont les données dont vous disposez ?

D.M.-Les données au niveau national suite à une enquête effectuée chaque 5 ans, appelée EMMUS (Enquête Mortalité, Morbidité, Utilisation des services) menée au niveau étatique, démontrent d’une part qu’on a des enfants très jeunes qui vivent en concubinage entre 15 et 19 ans, et de l’autre que 14% de jeunes filles entre 15 et 19 ans sont déjà mères. C’est inquiétant quand on connaît les conséquences que cela peut avoir sur leur santé. En effet, leur corps n’est pas encore bien constitué pour porter un bébé. Cela entraîne des mort-nés, la mort des mères pendant l’accouchement ou bien encore des bébés nés avec un handicap quelconque.

Il faut aussi souligner comme deuxième problème : l’incapacité d’un enfant de 13-14 ans à s’occuper d’un enfant, son manque de savoir-faire. Comment construire une relation entre la mère encore enfant et le bébé ? Comment va-t-elle prendre soin de ce bébé ? Très souvent, on constate que c’est la grand-mère ou quelqu’un d’autre de la famille qui prend en charge ce bébé, parce que l’enfant-mère ne peut pas le faire. Et c’est en ce sens, qu’on insiste sur la question de la contraception et aussi sur celle du droit à l’avortement. On le préconise en particulier, lorsque cette grossesse est le fruit d’un viol, parce qu’en fait on a noté beaucoup d’hypocrisies dans l’attitude des gens qui se disent contre l’avortement, tout simplement parce que leurs enfants ne sont pas victimes. L’avortement est illégal en Haïti, mais se pratique dans de mauvaises conditions. Les hôpitaux publics font face aux conséquences des mauvaises pratiques d’avortement. Souvent les victimes se font avorter par n’importe quel charlatan, n’importe où et avec n’importe quoi ; puis quand elles piquent une hémorragie, elles vont chercher des soins dans les hôpitaux publics. Et, il existe une grande discrimination en ce sens entre des gens qui possèdent de l’argent et ceux qui n’en ont pas. Ceux qui ont de grands moyens financiers peuvent se faire avorter dans de bonnes conditions, sans que personne ne le sache. Le médecin peut toujours inscrire dans son dossier qu’il a procédé à une intervention médicale pour une appendicite par exemple, afin de ne pas être poursuivi par la loi. Mais ceux qui n’ont pas les moyens, sont condamnés à se faire avorter dans de mauvaises conditions.

Nous disons qu’il s’agit là d’un problème de santé publique. Au lieu de laisser augmenter le nombre de femmes, de jeunes filles qui meurent à la suite d’un avortement, au lieu de condamner ou de juger, il faut faire face au problème. Il faut lever l’interdiction légale, faire l’éducation sexuelle et permettre que la contraception soit accessible pour que chacun vive sa vie sexuelle. Mais, si vivre sa vie sexuelle constitue un droit, cela ne veut pas dire pour autant qu’on doit enfanter sans cesse.

 

E-L.-Danièle Magloire, qu’est ce qui devrait être fait de façon générale, hormis ce qui a été déjà fait comme travail par Kay Fanm, pour résoudre ces problèmes ?

D.M.-Je viens d’expliquer que, pour le problème de grossesse précoce, il est indispensable de faire l’éducation sexuelle des enfants, l’éducation des filles, pour qu’elles connaissent leur droits, pour qu’elles apprennent à dire non, à dénoncer tout de suite les tentatives de viol ; éduquer les adultes, pour qu’ils soient réceptifs; rendre disponibles les moyens de contraception pour les jeunes et les adultes. Mais il faut également envisager des sanctions, parce qu’aucune société ne peut se contenter de faire uniquement des sensibilisations sans prévoir de peines pour une série d’effractions. Il faut, par exemple, sensibiliser les chauffeurs pour qu’ils affichent de bonnes attitudes de conduite dans les rues, mais il faut également sanctionner ceux-là qui sont indisciplinés. Sensibilisation et sanction vont de pair.

En outre, l’État doit mettre en place des programmes nationaux capables de résoudre ces problèmes. Nous pouvons dire que sur ce plan, nous pouvons noter quand-même un point positif. Il existe un plan national contre la violence faite aux enfants et aux femmes, qui est le résultat de la collaboration entre l’Etat et la société civile représentée par la plate-forme de Concertation nationale travaillant sur ce dossier. Cependant, ceci représente une première étape, certes importante, mais il faut que ce plan soit mis en application. On est actuellement à cette phase. L’État doit encourager, exiger même de ses partenaires internationaux qui disent travailler sur la question, et toutes les ONG concernées, à œuvrer dans le cadre de ce plan.

 

Page 8 sur 10 Toutes les Pages

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
 

Petites Annonces

 
FEMMES RURALES HAЇTIENNES ET NOUVELLE TECHNOLOGIE (VIDEO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
DES FEMMES RURALES HAЇTIENNES VEULENT AVOIR ACCÈS À LA TERRE (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
VOIX DE FEMMES RURALES HAЇTIENNES DÉPOSSÉDÉES DE LEURS TERRES (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE - MOBILISATION DU MPP : JOUR DE L’ENVIRONNEMENT

MPP

À l’occasion du 5 Juin, journée internationale de l’environnement, depuis quelque temps, le MPP (Mouvement Paysan de Papaye), en collaboration avec d’autres organisations paysannes, se mobilise sur la question des semences indigènes et la biodiversité en général. Le 5 Juin 2010, le MPP avait organisé une grande manifestation contre Mosanto qui avait fait don au gouvernement haïtien de semences de maïs hybrides ou OGM (organismes génétiquement modifiés) ; un cadeau empoisonné visant à éliminer les semences locales. Cette marche avait rassemblé plus de 20,000 paysans venus des quatre coins du pays.

Chaque année, le MPP entreprend des activités pour rafraîchir la mémoire sur les semences indigènes dont les paysans sont dépositaires, pour les mettre au service de l’humanité.  Ce sont les paysans et les peuples indigènes qui doivent gérer ces semences pour produire les aliments sains devant nourrir les populations de la planète. Aujourd’hui, les multinationales de l’agrobusiness veulent dépouiller les paysans de ce bien. Et nous autres, nous luttons contre cette machine. Nous défendons le droit à la production et l'utilisation de ces semences.

Les 4 et 5 Juin 2014, au Centre national de formation de cadres paysans de Papaye, les organisations membres du CLOC, de Via Campesina, en l’occurrence le MPP, le MPNKP (Mouvement Paysan National du Congrès de Papaye), TK (Tèt Kole), avec la participation de KROSE (Coordination Régionale des Organisations du Sud-Est), lanceront une grande mobilisation sur le thème : TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE.

Lire la suite...
 
Conférence sur la République démocratique du Congo et Haïti: Pour la Sagesse et la Paix

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO pour l'encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde

CONFÉRENCE DE MARTINE LIBERTINO LE 29 AVRIL 2014

S'affranchir des émotions dans les programmes d'éducation pour la paix et dans l'aide au développement

Bilan et perspectives en République Démocratique du Congo et en Haïti

Le mardi 29 avril 2014 à 19h

Maison des Associations

Salle Rachel Carson

15, rue des Savoises • 1205 Genève

(de la gare : Tram 15 et bus 1)

Entrée libre

Réservation au 022 751 11 20 ou par courrier électronique ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) jusqu'au lundi 28 avril.

Lire la suite...

Pensées sociales

« Le discours ou l’imaginaire de la refondation nationale actuellement en circulation fait référence à la première fondation qui institua la société double non séparée.»
Franklin Midy, sociologue, février 2010

Emission Radio

Écoutez
l’émission radio
d’ENFO-LIEN sur

RADIO KISKEYA

88.5 FM stéréo

DIMANCHE 11H AM- 12H

MARDI 9H - 10H SOIR

JEUDI 9H AM – 10H AM

Capsules

HAIDEV.NET
wwww.haidev.net
contact@haidev.net
(509) 3776-2053

Le choix de la qualité !


Votre Solution IT:

- Développement
- Base de données
- Systèmes et Reseaux
- Site dynamique
- Emails / Domaine
- Online Backup
- Conseils, Matériels


 

FONDATION FORMATION ET
ÉDUCATION POUR HAΪTI (FFEH)
ffeh_ffea@yahoo.fr

logo ffehServices offerts
▫ Formation d’enseignants axée sur les pédagogies modernes
▫ Vulgarisation de l'approche
‘’Pédagogie du texte’’(PdT)


N.B. Cherche Organismes intéressés à financer la construction et le fonctionnement d'un centre de formation d’enseignants